A PROPOS D'OGM

Publié le par David U

Il est de bon ton de sauver les autres. Certains le font par amour de l'humanité ENTIÈRE, ceci incluant Raël et ses adeptes, d'autres ne sont en fait que motivés par une volonté de (soi-disant) s'élever moralement au-dessus des autres.

 

Malheureusement, la cause écologiste semble regrouper aujourd'hui des hordes de ressentis et d'êtres avides de s'ériger en conscience unique et suprême de l'humanité, qui sans aucune distinction associent automatiquement la technologie et le progrès scientifique à tous les maux de la planète.

Le siècle des Lumières, si cher aux Français, s'est construit sur l'envie de science.   

 

Le 21e siècle souhaité par ceux qui s'autoproclament à l'avant-garde des justes causes, une frange majoritaire des militants écologistes, semble prêt à nous replonger dans l'obscurantisme anti science, autrefois apanage du catholicisme et aujourd'hui celui des nouveaux directeurs de conscience qui rejettent en bloc la science et la technologie (mais qui n'oublient pas de jouir quotidiennement d'Internet et des autres avancées technologiques).

Nous risquons de sombrer de la soumission au Père Tout-Puissant à celle de la Toute-Puissante Mère nature, dont les nouveaux prêtres offrent les signes avant-coureurs et inquiétants de l'inquisition annoncée qui attend tous ceux qui refuseraient le dictat ‘écologiste’ !  

 

L'écologie militante antiscience, si elle continue dans son obstiné rejet de la science, aura à porter sur la conscience plus de morts que le nazisme et le stalinisme réunis, car, loin des foyers douillets des petits bourgeois occidentaux, des gens mourront en pagaille par faute de cultures adaptées à leurs besoins. Concernant le bio, c'est magnifique!

 Quelle solution! Transformer TOUTE LA PLANÈTE en une énorme jachère… et BRAVO LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE!

 L'Asie contient les deux-tiers de la population terrienne. Pour la nourrir, il faudra transformer toutes les forêts et zones vierges en rizières et cela ne suffira pas! Concernant le bio carburant, au Brésil : bravo l'écologie!

 Des dizaines de millions d'hectares, de zones vierges et riches en diversité biologique, vont être réduits en d'interminables plantations de cannes à sucre! Et les éoliennes? Pour le citadin, elles ne sont pas gênantes, mais qu'en est-il pour ceux qui vivent dessous et qui ont à supporter leurs nuisances sonores… et pour les paysages de nos campagnes, bravo les lignes d'horizon! Et la liste est bien longue encore. L'écologie est dangereusement prisonnière de dogmes. Autrefois, les écolos étaient des rêveurs cool; maintenant, je crains que nous ayons à faire face à un conglomérat de militants agressifs; pour ne pas dire violents, paranoïaques, moralisateurs et donneurs de leçons.

Les médisances déversées sur Raël confortent cette crainte.

David U ( Brésil)

Publié dans SCIENCE ET PROGRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article