Solidarité, Coopération ou bien se perdre

Il y a quelques jours, plusieurs centaines d'oies sauvages sont passées en vol serré au dessus de ma maison.  D'un battement d'aile régulier et puissant elles volaient cap au nord. C'était en fin d'après midi et certaines criaillaient pour s'encourager mutuellement. Dans un mouvement progressif le leader de tête était remplacé par un autre et jamais le rythme ne baissait.

En admirant leur performance, je me suis posé la question : Et toi tu es où ?

Peut être te poseras tu le même question ?

 

Les oies sauvages volent en formation en V, l'appel d'air propagé des premières aux suivantes leur permet d'étendre la portée du vol de 71% par rapport à un vol solo.
Leçon: partager des objectifs et un sentiment d'appartenance permet aux équipes d'avancer plus vite et plus facilement.

Lorsque l'une d'entre elles s'écarte de la formation, elle ressent immédiatement la résistance accrûe de l'air et revient vite sous l'appel d'air.
Leçon: si nous sommes aussi futés que des oies, nous restons en formation avec ceux qui visent les mêmes objectifs que nous.

Quand l'oie de tête fatigue, elle se fait relever à sa tâche par une autre et revient dans la formation.
Leçon: Le partage du leadership, la répartition des tâches difficiles, et l'acceptation de l'interdépendance paient.

Les oies situées en arrière de la formation crient pour encourager les premières à maintenir leur vitesse.
Leçon: assurons-nous que quand nous crions de l'arrière, il s'agit bien d'encouragement, et pas de quelque chose de moins aidant…

Quand une oie malade ou blessée perd le contact avec la formation, deux autres s'en détachent pour l'aider et la protéger. Elles restent jusqu'à ce que l'oie affaiblie reprenne sa place ou meure. Alors seulement elles reprennent leur place dans la formation.
Leçon: si nous sommes aussi sensés que des oies, nous nous soutiendrons ainsi les uns les autres. Coopération, lien, sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :